eXTReMe Tracker
La mine en surface
Le musée de la mine
Collection de wagonnets
Les fontaines de mines
Histoire
Démonstrations
La carrière du "Thommerberg"
La carrière du "Vogelsberg"
La carrière du Grundtal
Carrière du moyen-âge
Deutsch
English
Flaams - Dutch
Exposition de "barils" historiques

Pourquoi appelait-on autrefois les wagonnets "Chiens", en allemand (Hunde ou Hunte)? Au moyen-âge, les wagonnets, leurs axes et leurs roues, tout comme leurs rails étaient en bois. Lorsqu’un wagonnet s’approchait, dans l’obscurité d’un tunnel, on pouvait le remarquer de loin de par le grincement de toutes ses pièces, qui ressemblait fort aux pleurs d’un chien.



 
Wagonnet à ridelles, pour le transport de pièces longues, comme les rails, les tiges de forage et autres. En provenance de Fell. Notre 38.000ème visiteur a été immortalisé sur cette photo!



 
Wagon à minerai de la mine de minette de Moulaine, en France (mis à disposition par la Société archéologique et d’histoire industrielle de Pétange au Luxembourg)



 
Un wagonnet à minerai luxembourgeois typique, ("Buggi"), avec vidage par le côté. Ce wagonnet a, durant des décennies, été en service dans la fosse "Behrens", au Kirchberg de Rumelange, au Luxembourg. Le véhicule possède un frein.



 
Wagonnet vidable de tous côtés. La benne et sa trappe de fermeture sont orientable de tous côtés. À Fell, il fut utilisé à l’origine par "Schneiders Jüppchen". Encore au début des années 70, nous le retrouvons à la fosse Hoffnung, chez Nikolaus Becker. Notre 61.000ème visiteur était devant l'objectif!



 
À gauche, une benne fermée. Pour la vider, le wagon était introduit dans une balancelle, qui le retournait la tête en bas. À droite, un wagonnet à vidage par le côté, d’une mine de fluorure de Thuringe. Ici une pédale arrête le basculement de la benne.
Derrière: notre Webmestre, le Prof. Dr. Klaus Helge Rieder, avec des étudiants de l’Université Technique de Trèves.



 
Une benne à bec du Thommerberg. Ce wagon transporta, durant des décennies, des blocs d’ardoise de la carrière du Thommerberg vers le concasseur de l’usine à blocs de béton du Comte de Kesselstatt, située au bord du ruisseau Nosser.



 
Un wagonnet à explosifs. Ce véhicule possède deux compartiments séparés, un pour les amorces, l’autre pour l’explosif. Derrière le wagon: le Prof. Dr. Heinz Walter Wild (auteur de "Schau- und Besucherbergwerke in Europa") et Théophile Schweicher (Directeur du Musée-Mine ardoisière de Fell), en 1997.



 
Une benne-verseuse se vidant des deux côtés. Des anciens de la mine "Nordstern" de Herten, dans la Ruhr, posent pour la postérité, en costume impeccable, à côté du wagon.



 
Wagonnet à charbon, qui se vidait en culbutant la benne tout entière.



 
Wagonnet de transport de l'ardoisière Ratscheck de Mayen. Ce véhicule, relativement petit, est muni d'une trappe de vidage à l'arrière. D'autre part, des œillets permettent de le pendre à des crochets de levage. Les ardoisières Ratscheck sont les seules qui extraient encore la légendaire ardoise de Moselle, à des profondeurs allant jusqu'à 220 mètres.