eXTReMe Tracker
Photos historiques
Deutsch
English
Flaams - Dutch
Galerie de photos historiques

AlT="Hier wäre eigentlich ein Java-Applet... Sie sind gerade dabei, etwas wirklich großartiges zu verpassen!" und hier waere ein Java-Applet gewesen...


Il existait en Allemagne, à la fin du XXIXème siècle plusieurs centaines de mines d’ardoise. De nos jours, il n’existe qu’une poignée d’entreprises qui extraient le schiste fin pour le transformer en ardoise de couverture. Ces mines se sont regroupées au sein de la fédération des spécialités de l’ardoise SVD.

Les termes parfois employés sont des termes de métier, que l’on ne trouve dans aucun dictionnaire, en voici quelques-uns uns :
  1. .La prospection:
    Pour s'assurer de la présence ou de la qualité d'une veine, il était nécessaire de creuser, en équipe de deux hommes, à raison de 30 à 40 cm d'avancée par jour, une étroite galerie "à travers bancs" de prospection. Combien de galerie aboutirent-elles à une déception?
  2. Abattre ou lever:
    A-t-on trouvé une veine de schiste noble, des blocs énormes vont être détachés par "crabotage", c'est à dire le creusement d'une étroite mais profonde fente sur l'ensemble du pourtour du bloc à lever. La longuesse sera alors détachée du massif soit par l'action de nombreux coins en acier, plantés sur l'un de ses côtés, soit en utilisant l'explosif.. Cette méthode sera pratiquée "en remontant", c'est à dire au plafond de la chambre d'abattage.
  3. Débiter:
    Les longuesses ainsi levées pèsent plusieurs tonnes, elles se brisent, certes, en tombant, mais il convient de les débiter encore en morceaux de 50 à 80 kilos, plus facilement transportables: les repartons. L'opération s'appelle le quernage. Le bloc doit donc être coupé dans sa longueur (sens du longrain) et ensuite divisé en largeur, le tout pratiquement dans le noir!
  4. Refendre:
    Au ciseau à refendre et au maillet, le bloc sera clivé en plaques de 4 à 6 mm d'épaisseur. Naturellement, à la fin, les outils à air comprimé ont été aussi utilisés pour cette tâche.
  5. Le façonnement:
    Soit à l’aide du "cheval" et de son "béquillet", méthode d'arrondissage (mise en forme des ardoises) entièrement manuelle, identique à celle que pratique encore le couvreur, pour réaliser, sur place, les pièces spéciales, soit avec "refendret" et "broye", méthodes un peu plus mécanisées, les ardoises vont trouver leur forme finale.